Accueil
QUAND L’ILLINOIS ETAIT FRANCAIS   par Charles Balesi
(Extrait du guide des Français, edtion 1998 )

         Pour les Français qui arrivent à Chicago, tout semble très américain, et pourtant, ce Chicago qui s’élance vers le ciel à force d’acier, de chrome et de glace cache une fondation bien française.

         Les Français furent les premiers occidentaux à pénétrer ce qu’on appelle aujourd’hui l’Etat de l’Illinois; les Français lui donnèrent ce nom qui est tout simplement l’adaptation phonétique française du mot par lequel les Indiens de cette région se reconnaissaient.

         En effet, c’est à partir de 1670 que l’expansion française vers l’ouest de l’Amérique du Nord commença à se manifester depuis la Nouvelle-France, ne comprenant alors que les bords de la rivière Saint-Laurent. C’est en 1673 que fut utilisé pour la première fois le "portage" de Chicago, par un jeune et ambitieux marchand de fourrures, Louis Joliet, accompagné du Jésuite Marquette.

         Mais l’Illinois, c’est bien plus que Chicago; ce fut d’abord toute la région qui borde la rivière du même nom, grâce à Robert Cavelier de La Salle, natif de Rouen, et son lieutenant, Henri de Tonti, né italien mais certainement un des plus dévoués serviteurs du roi. Avec une poignée de soldats, d’artisans, et de prêtres missionnaires, ils établirent en 1680 "le pays des Illinois", en chemin vers le Golfe du Mexique qu’ils devaient atteindre en descendant le cours du Mississippi. 

         C’est ainsi que le 9 avril 1682, La Salle prenait possession de tout l’ouest de l’Amérique du Nord (et un peu plus) pour Louis XlV.  Le Pays des Illinois d’alors, débordant rapidement vers l’ouest du Mississippi, et comprenant une partie du Wisconsin et de l’Indiana d’aujourd’hui, devait devenir une pièce maîtresse de l’empire colonial français de l’Amérique du Nord. 

         Aujourd’hui des excursions faciles peuvent vous amener à "Starved Rock" où La Salle et Tonti bâtirent le premier fort, (Saint-Louis des Illinois) à Peoria, ville fondée par Tonti et de Liette en 1691, magnifiquement située sur la rive nord de la rivière Illinois, et même jusqu’à Prairie-du-Rocher et au Fort de Chartres, fondés en 1717 quand le domaine français était toujours en pleine expansion. 

         Traversez le Mississippi, et vous trouverez Sainte-Geneviève, une petite ville dont les dizaines de maisons françai-ses aux toits normands et aux murs faits de "poteaux en terre" ont survécu par miracle aux fureurs destructrices de l’âge industriel. 
         Retournant vers Chicago, vous aurez le choix: vers l’est, Vincennes (Indiana) et Saint-Joseph (Michigan); vers le nord, Prairie-du-Chien (Wisconsin).

         C’est non sans orgueil légitime que les Français peuvent contempler le passé de leur pays dans cette partie des Etats-Unis.  Avec très peu de moyens, officiers et soldats des régiments de marine, missionnaires, "voyageurs" canadiens et Indiens posèrent les jalons sur lesquels se développèrent l’Amérique que nous connaissons aujourd’hui.

         Permettez-moi d’espérer que, lorsque vous sillonnerez les grandes routes qui souvent suivent la trace de leurs pistes, leurs vies et leurs épopées puissent vous revenir en mémoire.
Historique
de l’UFE
>Un peu d’histoire<
Histoire

Pages réservées  aux membres
– Professionnels de la santé
– Nos membres
-Shopping & adresses utiles
– La cuisine de l’UFEC
– Les dossiers réservés aux membres
– Obtenir un permis de séjour
– Immigration
– Se loger  à Chicago
-La caisse des Français de l’Etranger
– Le guide des Français de Chicago
– Les clubs de l’UFEC (tarot, bridge, etc …)
– Les restaurants Français de Chicago
Retour à la page d'accueil de l'UFEC
Pour recevoir le journal France-Amérique chez vous, gratuitement, pendant 4 semaines, cliquez ci-dessous